Site du Député de la Manche et Conseiller Régional de Normandie

« Rassembler et réformer sans abîmer» – Le Gouvernement Cazeneuve : 5 mois utiles pour la France

czkjzj6xcaehm8tCe mardi 13 décembre, Stéphane Travert a voté la confiance au Gouvernement de Bernard Cazeneuve qui s’est fixé pour cap de « rassembler et réformer le pays sans l’abîmer » tel que l’a martelé le Premier ministre au cours de sa déclaration de politique générale.

En préambule, Bernard Cazeneuve a vivement dénoncé « les atrocités d’Alep accomplies avec un cynisme et avec une cruauté inouïe».

Puis, le Premier ministre a présenté l’action qui sera la sienne au cours des cinq prochains mois d’ici à l’élection présidentielle. Pour Stéphane Travert, il s’agira de cinq mois utiles, placés sous le signe du respect, de l’écoute et du rassemblement face à l’extrême droite et à la droite extrême qui menacent la cohésion nationale en fragmentant la société et en présentant un projet de régression sociale.

Le Premier ministre a rappelé le bilan de la majorité au pouvoir : réduction des déficits, création de postes dans l’éducation nationale et les forces de sécurité, transition écologique, simplification administrative notamment. Il a ensuite rappelé ses priorités parmi lesquelles la protection des Français et leur sécurité mais aussi des sujets à résonance plus locale comme le renouvellement des flottilles de pêche, la ruralité ou encore la lutte contre la désertification médicale.

Adoptée par 305 députés contre 239, l’action du Premier ministre sort ainsi renforcée par une large majorité de la représentation nationale. Par son vote, Stéphane Travert a ainsi voulu exprimer sa fierté de voir un élu de la Manche porter au plus haut les intérêts et les atouts de nos territoires.

 

Auditions de Delphine Ernotte, Présidente de France Télévisions et de Marie-Christine Saragosse, Présidente de France Médias Monde en commission des Affaires culturelles

Retrouvez ci-dessous les vidéos de mes  interventions à l’Assemblée nationale le mardi 06 décembre 2016:

  • le première question est posée à Delphine Ernotte, Présidente Directrice générale de France Télévisions et concerne l’avenir du réseau France 3
  • la deuxième intervention s’adresse à Marie-Christine Saragosse, Présidente Directrice générale de France Médias Monde (France 24, RFI, Monte Carlo Doualiya) et souligne la grande réussite de ces chaines qui rassemblent de plus en plus de téléspectateurs et auditeurs

 

 

Délit d’entrave à l’IVG : je me félicite du vote de la proposition de loi pénalisant les sites internet

ivg-mon-choix-mon-droitCe jeudi 1er décembre, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi du groupe socialiste que j’ai cosignée visant à étendre le délit d’entrave à l’Interruption volontaire de grossesse pour lutter contre les pratiques de sites internet qui induisent les femmes en erreur, les intimident ou exercent des pressions psychologiques afin de les dissuader de recourir à l’IVG.

Pour moi, l’article unique de cette proposition permet d’adapter notre droit, la loi Veil, aux évolutions technologiques et aux nouveaux supports d’information. En effet, beaucoup de jeunes s’informent sur internet de questions relatives à la santé et 80% d’entre eux estiment les informations recueillies comme le plus souvent crédibles selon le Baromètre Santé 2010 de l’INPES. Or aujourd’hui sur la toile des sites internet font la promotion d’opinions anti-IVG en exerçant des pressions morales et psychologiques sur les femmes et jeunes filles qui les consultent et qui sont ainsi délibérément trompées. Ces sites utilisent souvent les codes des sites officiels, par exemple en proposant des numéros verts d’information et figurent très souvent en tête des résultats affichés par les moteurs de recherche, devant les sites officiels gouvernementaux.

Aussi, afin de lutter contre ces sites internet malhonnêtes, cette proposition de loi étend le délit d’entrave à toute personne qui diffuse ou transmet par voie électronique des informations de nature à dissuader les femmes d’interrompre leur grossesse et punit donc de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende quiconque enfreindrait cette disposition nouvelle.

Pour moi, le droit des femmes à disposer de leur corps est un droit fondamental. L’État doit veiller à ce que cet accès soit effectif sur tous les territoires.

Élection de Donald Trump : le doute s’installe

index

 

Le peuple américain s’est prononcé hier en toute souveraineté.

Cette élection présidentielle s’est construite sur les peurs, les instincts les plus vils, le repli sur soi voire parfois sur la xénophobie et la misogynie.

C’est pourquoi, l’élection de Donald Trump ouvre une période d’incertitude et prouve, une fois de plus, que rien n’est jamais écrit à l’avance.

Ce vote majoritaire porte en lui les symptômes d’un système politique usé et rejeté que les sondages ont sous-estimé.

A travers ce vote, c’est la révolte d’un peuple qui s’est exprimée. Les États-Unis restent et demeurent nos alliés. Notre territoire porte en lui cette mémoire collective qui unit nos pays contre l’oppression.

Nous devons tirer les enseignements de ce vote et, fidèles à nos valeurs républicaines, bâtir des coopérations qui porteront au plus haut les valeurs de la démocratie pour l’honneur des peuples.

Examen des crédits de la mission « Culture » pour 2017 en commission des affaires culturelles

Ce mercredi, lors de l’examen des crédits destinés à la Culture dans le Projet de loi de Finances pour 2017, je me suis félicité au nom de mon groupe de la hausse considérable de près de 7% des crédits accordés aux programmes Patrimoines, Création, Transmission des savoirs et Démocratisation de la culture pour l’année prochaine.

Budget de l’État 2017: élargissement du CICE aux associations

Ce matin, la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale a examiné les crédits alloués en 2017 à la vie associative. Dans ce cadre, j’ai souhaité souligner l’avancée importante qui se traduira par amendement dans le Projet de loi de Finances pour 2017 qui étendra le CICE au monde associatif. Ce dispositif permettra aux associations employant des salariés rémunérés moins de 2,5 SMIC, de bénéficier d’un abattement de 4% de la masse salariale sur la taxe sur les salaires.

 

Réserve parlementaire 2016 : les collectivités et associations bénéficiaires

Dans un souci de transparence et conformément à mes engagements pris lors de la campagne des législatives de 2012, je vous informe de la répartition de la réserve parlementaire affectée en 2015 pour l’année 2016 qui s’élève, comme chaque année, à 130 000 euros.

Les candidatures des collectivités et associations à une subvention au titre de la réserve parlementaire pour 2017 ont été collectées jusqu’au 30 septembre dernier. L’ensemble des postulants seront informés par courrier courant octobre de la suite qui sera réservée à leur demande.

  • Collectivités territoriales (89 987 euros)

 

Commune d’Anctoville-sur-Boscq
Projet : travaux d’aménagement et de sécurisation de la rue du Village aux oiseaux
Montant : 8 000 €

Commune de Breville-sur-Mer
Projet : travaux de voirie
Montant : 3 000 €

Commune de Bretteville-sur-Ay
Projet : travaux d’accessibilité de la Mairie
Montant : 2 418 €

Commune de Contrières
Projet : travaux d’aménagement de la salle de convivialité
Montant : 3 200 €

Communauté de communes de Lessay
Projet : travaux d’aménagement du gymnase
Montant : 8 000 €

Commune de Montsenelle
Projet : acquisition de mobilier et équipements suite à l’agrandissement de la Mairie
Montant : 9 369 €

Commune de Le Mesnil-Amand

Projet : Sécurisation du clocher de l’église

Montant : 1 800 €

Commune de Le Plessis-Lastelle
Projet : acquisition de tablettes numériques et d’accessoires pour l’école maternelle
Montant : 1 200€

Commune de Saint-Martin d’Aubigny
Projet : aménagement d’un terrain multisports

Montant : 8 000 €

Commune de Tamerville

Projet : construction d’une salle de convivialité

Montant : 18 000 €

Commune de Trelly

Projet : création d’une salle maternelle dans le cadre du regroupement du RPI Trelly-Contrières sur le site scolaire de Trelly

Montant : 15 000 €

Syndicat scolaire de Saint-Maurice-en-Cotentin

Projet : construction de 3 classes primaires, d’une salle d’activité et mise aux normes des sanitaires

Montant : 12 000 €

 

  • Associations (40 000 euros)

Association L’Essor (Geffosses)
Projet : rénovation de la salle de convivialité de l’association
Montant : 3 000 €

Comité coutançais d’action culturelle

Projet : soutien à l’édition 2016 de Jazz sous les Pommiers
Montant : 10 000 €

France Alzheimer Manche

Projet : ateliers de stimulation cognitive et après-midis itinérants dans nos cantons ruraux

Montant : 1 000 €

Les Sentiers de la mémoire
Projet : soutien à la Junior association du Lycée Le Brun pour l’étude, la compréhension et la transmission de la mémoire des crimes de masse perpétrés au XXème siècle
Montant : 4 000 €

Association Crématiste de la Manche
Projet : soutien au fonctionnement de l’association
Montant : 1 500 €

Association l’Espérance (Valognes)

Projet : soutien au projet Snoezelen destiné à la stimulation cognitive de personnes en situation de handicap
Montant : 4 000 €

Team Bricquebec Cotentin

Projet : soutien au fonctionnement de l’union cycliste

Montant : 3 000 €

Association Les Amis d’André Lemaitre

Projet : création d’un site internet destiné à l’artiste-peintre normand

Montant : 3 000 €

Maison d’Assistantes maternelles Le Boite à Nounous

Projet : acquisition de matériel informatique et pédagogique

Montant : 2 000 €

Maison d’Assistantes maternelles Le Maison à Malice

Projet : acquisition de matériel informatique

Montant : 1 500 €

Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs « Dunes et bocage »

Projet : soutien à l’édition 2016 de la « Fête des savoirs partagés »

Montant : 3 000 €

Centre d’animation Les Unelles

Projet : soutien au projet artistique

Montant : 1 000 €

Les Enfants de Kara

Projet : soutien aux actions humanitaires menées au Togo

Montant : 1 000 €

Radio Flam

Projet : soutien au fonctionnement de la radio associative

Montant: 1 000 €

Association Lest We Forget 1944

Projet : soutien aux actions de transmission de la mémoire

Montant : 1 000 €